1. Accueil
  2. Nos actualités
  3. Newsletter n°44

Notre newsletter d’été est arrivée! Au programme, un reportage à la  Fondation Les Perce-Neige avec Mamzelle et Didou, une visite dans l’atelier où sont réalisées les blouses des docteurs Rêves, ainsi qu'un interview, riche en anecdotes, d’Enrique Sáenz Raez (dr Kiko).

Newsletter d'été

A l'école des rêves avec Mamzelle et Didou

Dans cette newsletter d'été, nous vous emmenons à La Chaux-de-Fonds sur les traces de nos deux artistes Mamzelle et Didou. Dans un reportage de deux pages, vous verrez comment elles suscitent l’émerveillement et la joie des élèves de l’école spécialisées Les Perce-Neige, dans le cadre de notre programme « Monsieur et Madame Rêves ».

Nous sommes reconnaissants de pouvoir régulièrement vous relater des histoires comme celle-ci – que ce soit à l’hôpital ou dans des institutions pour enfants en situation de handicap. Et ce, depuis maintenant 25 ans! À ce propos, ne manquez surtout pas l’interview riche en anecdotes d’Enrique Sáenz Raez, alias dr Kiko, qui porte sa blouse de docteur Rêves depuis 1994.

Nous vous souhaitons une agréable lecture et un très bel été! 

 

Télécharger le pdf de la  newsletter n°44

Bonus

Paroles de Mme Rêves - Mamzelle

Lors de notre venue au Perce-Neige, un des jeunes – Alexis – n’a pas participé à nos animations pendant plusieurs mois. Il était extrêmement sensible au bruit, au contact, au changement, et notre visite semblait être une grande perturbation. Après plusieurs semaines, nous arrivons un jour avec une histoire de fantômes qui ont besoin de couleurs. Alexis, à l’écart, regarde un peu ce qui se passe et l’éducatrice me demande si je peux essayer d’aller vers lui. Je prends mon drap et mes stylos et je m’assieds à côté d’Alexis. Je commence à lui expliquer l’histoire des couleurs qu’on doit mettre sur les draps et j’en colorie un, sur moi d’abord, puis je le déplace gentiment sur son genou, en dessinant des cercles de couleurs. Et là, tout à coup, il me prend le stylo et se met à dessiner ! C’est la première réelle interaction avec Alexis. Les semaines suivantes, il commence petit à petit à suivre nos interventions, tout en restant toujours assez en retrait. En juin, pour notre dernière visite de l’année scolaire, nous sommes tous autour de la table, on chante une chanson ensemble, mais Alexis est dans le corridor, assis sur un banc. Quand la chanson est terminée, l’éducatrice m’interpelle : « Mamzelle, tu peux venir ? Ça fait un moment qu’il te demande. » Je vais donc m’asseoir à côté d’Alexis et je lui dis : « Alors, Alexis, il paraît que tu voulais me voir ? » Il répète plusieurs fois mon nom et tout à coup, il me dit « câlin » avant de me faire un vrai grand « hug ». Pour quelqu’un qui ne supporte pas qu’on le touche... L’éducatrice n’en revient pas : « Faut que je prenne une photo ! » Moi, je suis très émue. Quelle progression, quelle évolution durant cette année ! Et surtout, quelle jolie façon de se souhaiter de bonnes vacances.

Madame Mamzelle

Photos du reportage

Photos: Pierre-Yves Massot