1. Accueil
  2. Nos actualités
  3. Deux joyeux pompiers en salle d’opération

Une intervention chirurgicale est souvent synonyme de grand stress pour un enfant. Séparé de ses proches, il se retrouve dans une situation et un environnement qui ne lui sont pas familiers. Trois matinées par semaine, un artiste de la Fondation Théodora accompagne les enfants avant et après leur intervention à l’Hôpital pédiatrique de Lucerne. C’est le cas du petit Andrea, 8 ans, qui a embarqué pour un voyage imaginaire, sur le thème des pompiers, en compagnie de la docteure Lilu.

Dre Lilu prend un selfie avec Andrea pour la carte d'autographe officielle de leur groupe de musique « Les super pompiers ».

Ce sont les vacances d’été et l’atmosphère est encore calme dans les couloirs de l’Hôpital pédiatrique de Lucerne. Il est 7h30 lorsqu’Andrea, 8 ans, arrive au deuxième étage de la clinique de jour, en compagnie de sa grand-mère. Le jeune garçon doit y subir une petite intervention qui nécessite une brève anesthésie. Mais, pour un enfant, comme pour ses parents, il n’y a pas de « petite » opération. C’est pourquoi Andrea a amené des renforts : il est accompagné du dragon Fauchi et du hérisson Isidor. Ce dernier n’a encore jamais quitté Andrea depuis sa naissance. En effet, la peluche était déjà à ses côtés lorsque le docteur Pfnüsel de la Fondation Théodora avait rendu visite au jeune garçon, alors âgé de 4 mois à peine.

L’infirmière, Céline Métry, accueille les deux visiteurs et accompagne le petit patient jusqu’à son lit. Elle apprend qu’Andrea, qui appréhende un peu l’opération, s’est réveillé à quatre heures du matin. Pourtant, le jeune garçon semble parfaitement reposé. Alors qu’il répond avec énergie aux questions de l’infirmière, une visiteuse fait son apparition.

Andrea et dre Lilu prennent des mesures pour le casque de pompier du dragon « Fauchi ».

Une docteure pas comme les autres

Le visage d’Andrea s’illumine lorsqu’il aperçoit docteure Lilu. L’artiste a relevé ses cheveux en deux macarons qu’elle a agrémentés de rubans rouges et de fleurs. Elle porte aussi un ukulélé en bandoulière dans le dos et une blouse sur laquelle sont brodées des fleurs colorées ainsi que deux robots. Enfin, un petit nez rouge est posé sur son masque en guise de décoration. C’est sûr, docteure Lilu n’est pas une docteure comme les autres. Andrea a déjà eu l’occasion de faire la connaissance des docteurs Rêves lors de ses précédents séjours à l’hôpital. Mais c’est la première fois qu’il rencontre dre Lilu. Le courant passe rapidement entre les deux. Intrigué par le ukulélé, le garçonnet essaie de faire vibrer les cordes de l’instrument avec ses doigts.

Un autre accessoire de l’artiste attire l’attention d’Andrea : le mini-ventilateur. Il ne fait pas si chaud aujourd’hui, à quoi cela peut-il bien lui servir? Du fait de la pandémie, les artistes de la Fondation Théodora ne peuvent plus faire des bulles de savon en soufflant, comme ils le faisaient avant. Le ventilateur, que la docteure Rêves porte autour du cou, le fait donc à leur place. Et ça fonctionne : en peu de temps, les deux compères remplissent la pièce de bulles cristallines. Un ami de dre Lilu se fait alors particulièrement remarquer : le dinosaure Henri. Cette sympathique marionnette préhistorique adore chasser les bulles de savon, les petites comme les grandes, pour la plus grande joie d’Andrea. Le jeu entre le garçon et la docteure Rêves témoigne d’une belle complicité.

Les docteurs Rêves s’adaptent à toutes les situations : en raison de la pandémie, les bulles de savon se font désormais à l’aide d'un mini ventilateur.

« Un rêve avec des pompiers s’il te plaît »

Alors que le temps semble s’être arrêté, l’infirmière est contrainte de mettre un terme à cette chasse aux bulles. Andrea doit en effet se changer pour l’intervention et prendre un sédatif. Absorbé par son jeu avec docteure Lilu, le jeune garçon avait oublié pourquoi il était là. Tout d’un coup, il se souvient de l’opération qui l’attend. Lilu remarque que la nervosité gagne Andrea . Afin de lui changer les idées, elle commence à lui poser des questions. Ainsi, elle apprend qu’il veut devenir pompier, comme son papa. Et sur-le-champ, le jeune garçon fait la preuve de ses qualités de soldat du feu en se changeant à la vitesse de l’éclair. Puis, il s’allonge sur le lit , pendant que l’oxymètre posé au bout de son doigt mesure son rythme cardiaque et sa saturation en oxygène. Docteure Lilu lui demande quel rêve il aimerait faire. « Un rêve avec plein de pompiers s’il te plaît ! », répond Andrea du tac au tac. La docteure Rêves s’empresse de passer commande auprès du docteur du sommeil.

« Les docteurs Rêves arrivent à faire de l’opération une expérience positive pour les enfants. »
Céline Métry, infirmière HES, Hôpital pédiatrique de Lucerne

Céline revient rapidement avec deux petits gobelets rouges : un pour Andrea et un pour dre Lilu. La docteure Rêves doit-elle aussi se faire opérer? Non, mais par solidarité, elle trinque quand même avec Andrea et boit un sirop. Pour l’infirmière, cet accompagnement est un précieux soutien : « Lorsqu’un dr Rêves est présent avant une opération, la prise du sédatif s’effectue en général sans problème. C’est une aide précieuse. »

Dre Lilu et l’infirmière, Céline Métry, consultent la liste des petits patients et des précautions à observer durant les visites.

L’effet du médicament se fait peu à peu ressentir. Andrea se détend et commence à somnoler. À ses côtés, dre Lilu chantonne en faisant vibrer doucement les cordes de son ukulélé. Andrea lui demande de jouer la célèbre berceuse pour enfants « J’entends une clochette ». Le duo décide alors spontanément de former un groupe de musique qu’il baptise « Les super pompiers ». Dre Lilu immortalise l’instant avec un selfie au polaroïd qui sera la photo officielle de leur nouveau groupe. Il est l’heure. Andrea dit au revoir à sa grand-mère , tandis que l’infirmière fait rouler le lit du petit patient en direction de l’ascenseur. La docteure Rêves accompagne Andrea jusqu’à la salle d’opération, où il s’endort paisiblement.

Docteure Lilu restera aux côtés d’Andrea jusqu’à la salle d’opération, où il s’endormira paisiblement.

Pendant l’intervention d’Andrea, dre Lilu est occupée à distraire d’autres enfants qui doivent être opérés le jour même. Lors de ses visites à l’hôpital, la docteure Rêves peut aussi être appelée à n’importe quel moment, à la demande du personnel. C’est notamment le cas lorsqu’un enfant a peur d’une piqûre ou semble nerveux pour une autre raison. 

Des bulles de savon pour Henri

Une petite demi-heure après, Andrea est de retour en salle de réveil. Le petit patient a bien supporté l’anesthésie, mais il n’a pas encore repris tous ses esprits. La docteure Rêves remarque rapidement qu’il a encore besoin de temps et se retire. Trente minutes plus tard, Andrea est transféré à la clinique de jour. De nouveau en parfaite possession de ses moyens, le jeune garçon rayonne lorsqu’il aperçoit sa complice et s’empresse de lui raconter son rêve avec les pompiers. Pour fêter cela, le duo, désormais parfaitement rôdé, remplit la chambre de bulles de savon. Cela aiguise l’appétit du dinosaure Henri qui essaie de les gober une par une. Andrea ne peut s’empêcher de rire, encore et encore, à la vue ce joyeux spectacle. En guise de souvenir, dre Lilu lui remet la photo dédicacée de leur groupe « Les super pompiers ». Cette dernière aura sûrement droit à une place d’honneur dans l’album de photos familial, à côté de la carte postale du dr Pfnüsel.

Andrea reçoit une photo en souvenir du moment partagé avec la docteure Lilu.
  • De 1995 à aujourd’hui, les docteurs Rêves ont effectué plus de 18 000 heures de visite à l’Hôpital pédiatrique de Lucerne .
  • Le programme d’accompagnement chirurgical est proposé dans 7 hôpitaux en Suisse. Il est en cours de développement dans d’autres établissements.
  • Les docteurs Rêves sont présents 3 matinées par semaine à l’Hôpital pédiatrique de Lucerne pour accompagner les enfants avant et après leur opération.

Lors de notre visite à l'hôpital des enfants de Lucerne, nous nous sommes entretenus avec Céline Métry, infirmière HES, sur les bienfaits apportés par la présence des docteurs Rêves.